Home Politique De Senghor à Macky : Les solutions des inondations sont palliatives et...

De Senghor à Macky : Les solutions des inondations sont palliatives et non pérennes

58
0
Des indépendances à nos jours, le sempiternel problème des inondations revient à chaque saison hivernale dans notre pays,nonobstant les multiples politiques d’ajustements diligentés par les gouvernements. Ce samedi et dimanche, les averses orageuses ont encore remis le glaive. Six personnes au moins ont perdu la vie, plusieurs maisons ont été abandonnées et des centaines de familles à travers le pays se sont retrouvées sans abris. Tant que nos gouvernements misent sur des solutions palliatives en lieu et place des solutions pérennes , le problème des inondations ne sera jamais réglé.
Ce week-end où  des hallebardes se sont abattues dans la capitale sénégalaise et dans plusieurs régions du pays relancent encore le débat sur l’incapacité du pouvoir de Macky Sall de régler le problème des inondations .
Moins d’une dizaine de sénégalais ont perdu la vie lors de ces fortes pluies de samedi à dimanche dernier. Les  750 milliards injectés dans le Plan décennal de gestion des inondations du Chef de l’Etat Macky Sall se sont presque volatilisés sans arriver à régler un tant soit peu ce problème persistant des inondations.
Et il aura fallu que ces dernières fortes précipitations mettent à nu cette politique décennale  pour battre en brèche les thèses des gens du pouvoir qui ont juré avoir résolu ce fléau sous nos cieux.
Les Sénégalais se demandent où sont réellement passés les 750 milliards de FCFA dont se targue le président Sall  huit ans après le lancement (2012) de ce programme  qui arrive à terme en 2022.
La vérité est que du président Léopold Sédar Senghor au président Macky Sall en passant par les présidents Diouf et Wade, tous les programmes d’urgence de lutte contre les inondations n’ont été que palliatives et non pérennes.
Les gouvernements n’ont jamais pris leur courage à deux mains pour sortir les sénégalais occupant les zones submersibles afin de les déplacer dans des zones habitables.
Le Chef de l’État  a demandé un rapport détaillé de l’exécution de son plan décennal  au budget faramineux, l’ancien député Cheikhou Oumar Sy réclame à la place une commission d’enquête parlementaire pour éclairer les citoyens sénégalais.
A l’évidence, tant que le gouvernement ne prendrait pas le taureau par les cornes par une politique hardie et pérenne de lutte contre ces inondations, l’on reviendra toujours à la case de départ.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here